Chocolat le Clown : un destin incroyable !

Chocolat le Clown : le pionnier des Clowns à l’hôpital !

Chocolat le clown, héros des enfants de l’hôpital Hérold, à Paris, en 1910. Photo M.-L. Branger. Roger-Viollet. Fonds documentaire de l’association Daja

Le clown Chocolat, héros des enfants de l’hôpital Hérold, à Paris, en 1910. Photo M.-L. Branger. Roger-Viollet. Fonds documentaire de l’association Daja

 

1886 : Un petit garçon noir d’une dizaine d’années embarque à bord d’un bateau qui quitte la Havane en direction du Portugal. Il s’appelle Rafael et vient d’être acheté 18 onces par son nouveau maître ; il ne reverra plus jamais Cuba…

À son arrivée au Portugal il deviendra garçon de ferme, mais sa soif de liberté le poussera à s’enfuir… À tout juste 14 ans, il erre, sans le sou, de petit boulot en petit boulot, puis devient mineur. Jusqu’au jour ou son chemin croise celui de Tony Grice, le célèbre clown blanc, qui fera basculer son destin… Impressionné par sa force physique, et admiratif de ses talents de danseur, Grice en fait d’abord son homme à tout faire, puis son partenaire dans certains de ses numéros.

Rafael deviendra « Chocolat », premier Clown noir, et créera, avec Georges Footlit, un numéro inédit qui deviendra la coqueluche du Tout Paris en imposant ce duo formé d’un clown blanc autoritaire et d’un auguste noir souffre-douleur, à chaque fois berné : « Monsieur Chocolat, je vais être obligé de vous frapper… ». De là est tirée l’expression « être fait chocolat ».

Chocolat, premier artiste noir français, passera de la gloire à l’oubli, et finira sa vie dans une grande pauvreté.

Clown pour enfants dans les hôpitaux de Paris, Chocolat aura été un des pionniers de notre beau métier.

Le film, réalisé par Roschdy Zem, est un hommage à cette vie hors du commun, avec Omar Sy, brillant dans le rôle titre, et James Thierrée (petit-fils de Chaplin) éblouissant comme toujours !

Et pour en savoir plus sur le Clown Chocolat…